L’État, le Sujet et le Travail

[latexpage]

Image: Cyborg touch screen & connect global world map. Dots make global communication.
Copyright: ConvertSight

Dans leur livre : Le travail de Dyonisius : Une critique de la forme de l’État, Antonio Negri et Michael Hardt soulignent que le communisme peut être compris soit comme une construction éclectique et vulgaire produite par du « socialisme réel »1)La pratique gouvernementale des régimes dit communistes qui ont été dans la pratique des régimes de capitalisme d’État. soit comme une critique radicale de la loi et d’un État, développée par un mouvement ouvrier pendant un processus révolutionnaire. Néanmoins, ces deux visions se rejoignent sur le fait que le « socialisme réel », ayant mené à un nombre de morts estimé entre 55 et 100 millions, est un développement essentiellement indépendant de la pensée marxienne. Pour ces deux philosophes l’analyse marxiste de la forme étatique, c’est-à-dire des dispositifs légaux et économiques qui supportent et constituent l’État, est virtuellement impossible puisque Marx ne prêtait que très peu attention à cette notion et n’a pas développé de théorie de l’État, qu’il considérait à juste titre être une structure capitaliste d’oppression par essence. La critique marxiste de l’État est pour ainsi dire négative et elle doit, selon eux, s’emparer des forces sociales réelles en action qui bouleversent les structures et les mécanismes de l’ordonnancement du temps. Hard et Negri considèrent que la loi et l’État peuvent être définis par une relation surdéterminée, c’est-à-dire une relation dont la détermination est provoquée par une cause émanant du niveau supérieur aux causes immédiates apparentes.

Le concept de l’organisation étatique va de pair avec celui du travail qui se réfère avant tout à la problématique de la valeur. Il faut bien comprendre que le travail constitue une pratique créatrice de valeur et le concept de travail doit être distingué de celui de la performance ou encore de la performativité. Antonio Negri et Michael Hardt estiment que dans une société capitaliste, le travail vivant2)« Le capital-argent et le capital physique représentent du « travail mort », et la force de travail (le « capital variable » chez Marx) représente, elle, du « travail vivant ». subverti d’une part le processus de production capitaliste et d’autre part permet aux idées alternatives de prendre forme. En effet, le travail vivant pose pour ainsi dire un schéma alternatif de valorisation – une valorisation personnelle du travail. Marx a conçu la théorie de la valeur3)La théorie de la valeur est un concept marxiste d’analyse économique. Karl Marx reprend l’idée de la valeur travail développée par Ricardo : la valeur d’un bien dépend de la quantité de travail direct et indirect nécessaire à sa fabrication. de deux manières différentes : négative et positive. La première est en lien avec la théorie du travail abstrait4)https://www.marxists.org/francais/roubine/Chapitre2-14.html, c’est à dire que toute la force ouvrière sociale peut être répartie d’un usage à un autre selon les besoins sociaux. La seconde vision se concentre sur les processus de Selbstverwertung – valorisation personnelle. Par conséquent dans la première théorie la valeur est fixée dans les structures du capital, alors que dans la seconde théorie le travail et la valeur sont tous les deux des éléments variables. C’est pourquoi l’unité de la valeur est identifiée dans sa relation au « travail obligatoire » qui est historiquement déterminé par les luttes des classes ouvrières contre le travail salarial dans le but de transformer le travail lui-même.

Aujourd’hui, ce que constatent Negri et Hardt, c’est que le travail de notre société tend de plus en plus à se dématérialiser, en prenant la forme d’un travail intellectuel, scientifique, mais aussi celui du cyborg. Ainsi, les coopérations dépendent de réseaux complexes, et l’automatisation d’un large éventail de processus de travail caractérise le passage du travail d’antan au travail contemporain. L’incorporation de prothèses cybernétiques5)Pièces, appareils , outils destinés à remplacer ou à étendre dans sa fonction, sa forme ou son aspect extérieur un membre, un fragment de membre ou un organe en le dotant de qualité surhumaine a pour conséquence une efficacité accrue des réseaux d’une coopération à l’échelle mondiale menant alors à l’apparition de nouvelles formes de travail social. La philosophie marxiste nous enseigne que dans une économie de marché, la production qui sert à l’échange économique s’appuie lors d’un processus de production direct sur un travail présentant des propriétés sociales. Ces propriétés sociales sont la conséquence de l’insertion de l’individu et de son travail dans un système d’interaction comprenant d’autres individus et travaux. Toutefois, ce travail est social uniquement sous une forme « latente » et ne devient réellement social que lors de la réalisation de l’échange économique. Par conséquent, le travail a un double caractère, il peut être d’une part un travail privé, concret, qualifié et individuel, tout en étant un travail potentiellement social, abstrait, simple et socialement nécessaire. Finalement, la mondialisation du système capitaliste, le triomphe de la production et de l’échange automatisés, et donc des processus de production, place le travail social au centre de ce système, de sorte que l’extension de la coopération sociale à travers la société devienne totale.

L’organisation de l’État et de sa loi est en grande partie attachée à la nécessité de construire un ordre de reproduction sociale basée sur le travail. Toutefois, aujourd’hui, la forme de l’État et de sa loi sont transformés avec les modifications de la nature du travail. La loi de la valeur6)La loi de la valeur, énoncée par Marx, indique que la valeur d’échange d’une marchandise est déterminée par le temps de travail socialement nécessaire à sa production. vol en éclat, puisque ces évolutions de la nature du travail posent un problème fondamental non seulement pour l’économie et la politique mais également pour la philosophie.

Le plus grand rêve du capital est de gagner en autonomie et de s’affranchir du travail une fois pour toute. La victoire du projet capitaliste et de la subsomption réelle7)La « subsomption réelle » désigne chez Marx le fait que, dans le processus capitaliste de production, le travailleur, en plus de ne pas être propriétaire des moyens de production (« subsomption formelle »), perd toute maîtrise de ce processus. Il se voit donc transformé en simple auxiliaire des moyens de production (via le machinisme, son confinement à des tâches de simple exécution, etc.), lesquels apparaissent comme étant eux-mêmes sources de valeur. de la société sous le capital a généralisé la règle du capital et de ses formes d’exploitation. Toutefois, il est aujourd’hui juste de souligner que le capital social n’est plus le metteur en scène mais un producteur sur le terrain de la production sociale. En effet, Antonio Negri et Michael Hardt considèrent que les nouvelles instances du travail immatériel et de la coopération sociale sous ses différentes formes produisent des circuits alternatifs de la valorisation sociale et de nouvelles subjectivités surgissent de ces processus. Les formes de travail spécifiques tels que par exemple le travail féminin ou le travail immatériel ont produit de nouvelles formes d’auto-organisation et de « coordinations ». La spécificité de ces formes est exemplaire pour comprendre la production de la subjectivité via les processus du travail.

La production de la subjectivité est toujours un processus d’hybridation, et dans l’histoire contemporaine cet hybride subjectif est produit de plus en plus à l’image de l’humain et de la machine. Aujourd’hui, le cyborg est le seul modèle disponible pour la théorisation de la subjectivité. Les cyborgs sont ces formes subjectives, produites et produisant à l’horizon contemporain, et qui sont sans doute capables du communisme. Toutefois, Negri et Hardt ont raison de souligner le fait que même si le capital absorbe la société en son sein, et que l’histoire moderne du capital arrive à sa fin, la subjectivité en tant que moteur de l’action de transformation du monde par le travail et en tant que l’index métaphysique du pouvoir de l’Être nous indique que l’histoire ne sera pas finie. Un nouvel horizon s’ouvrirait alors. Quid l’informationnalisme ?

References   [ + ]

1. La pratique gouvernementale des régimes dit communistes qui ont été dans la pratique des régimes de capitalisme d’État.
2. « Le capital-argent et le capital physique représentent du « travail mort », et la force de travail (le « capital variable » chez Marx) représente, elle, du « travail vivant ».
3. La théorie de la valeur est un concept marxiste d’analyse économique. Karl Marx reprend l’idée de la valeur travail développée par Ricardo : la valeur d’un bien dépend de la quantité de travail direct et indirect nécessaire à sa fabrication.
4. https://www.marxists.org/francais/roubine/Chapitre2-14.html
5. Pièces, appareils , outils destinés à remplacer ou à étendre dans sa fonction, sa forme ou son aspect extérieur un membre, un fragment de membre ou un organe en le dotant de qualité surhumaine
6. La loi de la valeur, énoncée par Marx, indique que la valeur d’échange d’une marchandise est déterminée par le temps de travail socialement nécessaire à sa production.
7. La « subsomption réelle » désigne chez Marx le fait que, dans le processus capitaliste de production, le travailleur, en plus de ne pas être propriétaire des moyens de production (« subsomption formelle »), perd toute maîtrise de ce processus. Il se voit donc transformé en simple auxiliaire des moyens de production (via le machinisme, son confinement à des tâches de simple exécution, etc.), lesquels apparaissent comme étant eux-mêmes sources de valeur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!